EN CE LIEU ENCHANTÉ de Rene Denfeld

Les planètes étaient alignées

Rentrée littéraire 2015. Toutes les chroniques ou émissions TV spécialisées parlent des dizaines de bouquins qui, parmi le flot, ont attiré leur attention.
Il y en a pour tout le monde, des tristes, des drôles, des légers, des rocambolesques.
C’est le moment où je suis en alerte totale, espérant découvrir LA pépite.
J’entends parler d’un livre, le premier d’une jeune auteure américaine (donc méfiance), dont le sujet est le couloir de la mort aux USA (double méfiance, j’ai franchement pas envie de me plomber le moral) et dont elle arrive à faire un endroit extraordinaire (ouais, bien sûr et moi je suis le Pape).
J’ai laissé passer un peu de temps, et, un jour, j’ai eu envie de m’y coller.

Libraire, c’est un métier

Je vais donc voir mon libraire. Problème : je ne me souvenais ni de l’auteur, ni du titre.
J’arrive donc avec mon sourire de Caliméro. Que puis-je faire pour vous ? (Ben, mon gars, accroche-toi, ça va être Mission Impossible). Et me voilà à lui raconter que ça se passe dans le couloir de la mort, que c’est américain et que c’est merveilleux.
Il réfléchit, il hésite et se dirige vers un rayonnage. Je pense qu’il fait genre mais qu’il ne peut pas avoir trouvé. Il sort un livre… Et, le miracle se produit, je reconnais la couverture, des chevaux d’or au galop, derrière des barreaux (si, si) et ce titre qui résonne comme une promesse En ce lieu enchanté.
Mon libraire est un génie. Si vous avez l’occasion de passer à Issy-Les Moulineaux, arrêtez-vous à la librairie du fort : Le Livre et la Tortue. C’est une librairie très chaleureuse où vous trouvez TOUT, et même ce que vous n’êtes pas venu chercher !

Ce livre est une claque

Mais pas une claque violente et déprimante, non, une claque pleine de douceur, de poésie, d’humanité que vous recevez en plein cœur. Comme une vague bienveillante qui vous enveloppe et vous emmène vers un lieu inconnu.

OK mais elle raconte quoi, la claque ?

Effectivement, on est dans le couloir de la mort, dans les sous-sols d’une prison où des dizaines de prisonniers attendent leur fin. Il n’y a plus de lumière du jour, plus de vent, plus de nature, plus de bruit autres que les bruits métalliques et agressifs des barreaux ou des chariots. Il n’y a plus de contacts extérieurs, plus d’humains, à part le personnel pénitentiaire. C’est un monde inconnu, un donjon, avec ses règles, ses caïds, ses histoires différentes. Le narrateur est un prisonnier qui est là depuis longtemps. On ne sait pas ce qu’il a fait, il ne parle plus, il écoute et observe.
Et soudain, dans ce monde décharné, il raconte la Dame. Une Dame qui apporte un peu de la vie du dehors, qui vient essayer de sauver l’un d’eux. Sans jugement. Elle vient juste rouvrir un dossier, voir si un élément aurait été oublié, qui pourrait transformer la sentence de mort en prison à perpétuité.
Mais, que faire quand celui qu’elle vient sauver ne veut pas l’être ?

Que ce livre ne se termine jamais

Et le narrateur nous entraîne dans ce monde, son monde. Il nous raconte les oiseaux de nuit, les chevaux d’or qui courent dans les entrailles de la terre et les petits hommes avec leurs minuscules marteaux. Il nous raconte les âmes perdues qui le peuplent, et, la Dame.
L’auteur, Rene Denfeld, s’y connaît en univers carcéral, elle est journaliste et enquêtrice spécialisée dans les peines de mort.

Et, croyez-moi ou non, mais elle fait vraiment de cet endroit un lieu enchanté que vous ne voulez pas quitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :