AMSTERDAM, LONDRES, NEW-YORK, TROIS VILLES À LA CONQUÊTE DU MONDE sur Arte

Apprendre c’est la vie !

J’adore apprendre sur tout et n’importe quoi, mais il ne faut pas que ce soit compliqué.
Pour vous dire à quel point je suis curieuse, je me souviens d’une émission télé, il y a quelques années, qui revenait sur la catastrophe de Fukushima et essayait de l’expliquer.
A priori, ce sujet m’attirait autant qu’un karaoké sur Didier Barbelivien (et encore, il y a matière à rigoler sur le karaoké, beaucoup moins sur le nucléaire). Pourtant, j’ai regardé, c’était passionnant et j’ai tout compris. J’aurais été à Fukushima, croyez-moi, j’aurais pu limiter les dégats !
Ce que j’aime par-dessus tout, c’est l’histoire.
À condition qu’elle soit simple, accessible et attractive. Pas de cours dogmatiques, magistraux où je suis larguée dès la première phrase.

Bref, l’histoire expliquée aux enfants, avec de jolies images. Un niveau CP me convient très bien !
Je suis à une période de ma vie où je suis totalement disponible pour en ingurgiter des tonnes.
Mère totalement flippée de 3 grandes adolescentes qui sortent très souvent et très tard, je ne suis tranquille que lorsqu’elles sont rentrées au nid (contrairement à mon népoux – le bienheureux – qui dort du sommeil du juste sans se préoccuper de ses rejetonnes).

Donc, forcément, je les attends. Donc, forcément, j’essaie de ne pas sombrer sur le canapé. Donc, forcément, je lis ou je regarde la télé.
J’en étais là, samedi dernier, à ingurgiter des litres de café, à faire la conversation à mes chiennes (oui, je sais, c’est la misère) et à zapper frénétiquement en cherchant autre chose qu’un téléfilm sentimental de Noël ou une rediffusion d’Hanouna.

S’il ne devait rester qu’une seule chaîne, je vote pour Arte !

Soudain, le miracle (à noter qu’il y a très souvent des miracles sur Arte) !
Je tombe sur une émission qui raconte l’évolution urbaine de New-York et Londres depuis la fin du XIXe siècle, avec photos et reconstitutions en 3D à l’appui (ce qui me rend dingue, vu ma passion pour les maquettes et autres miniatures).

Un bijou.
Je dévore tout, j’ai même envie de réveiller mon népoux, mais j’ai un doute sur l’enthousiasme que pourrait lui provoquer un réveil intempestif à 1 heure du matin.

Ce n’est pas fini !
J’apprends qu’il s’agit du dernier épisode d’une série de 4. Le tout balayant 300 ans de conquêtes, d’évolutions, de constructions, de destructions, de reconstructions, de modernisations… pour arriver à ce que ces villes sont aujourd’hui, avec leurs caractéristiques urbaines et leur personnalité.

Je décide donc de me manger les trois premiers épisodes en Replay.

La fête du savoir

Ça commence par Amsterdam et son âge d’or.

Avec pêle-mêle : la lutte de la ville pour briser le monopole de la Route des Épices détenu alors par le Portugal, son succès insolent, la création de la V.O.C. (La compagnie néerlandaise des Indes Orientales), puis leur expansion vers les Amériques (Inauguration de la compagnie néerlandaise des Indes occidentales) avec la création de la Nouvelle-Amsterdam.

Peter Minuit, le gouverneur néerlandais de la ville, achètera l’île de Manhattan à une tribu indienne, pour l’équivalent de 24$ (ça fait rêver).

Pourquoi Manhattan ? Cela vient de l’indien Manna Hatta qui signifie « nombreuses collines ». Surprenant, car il n’y a pas plus plat que Manhattan. Eh oui, toutes les collines ont été rasées début du XIXe siècle lorsque le plan en damiers est adopté par la ville.

Magnifique enchaînement sur New-York ! Les Anglais s’emparent le la Nouvelle-Amsterdam qu’ils rebaptisent New-York. Ils acceptent que les néerlandais restent et conservent une grande partie de leurs privilèges (droit de propriété, etc.).

Savez-vous quel est le premier gratte-ciel new-yorkais ? C’est le pont de Brooklyn ! Avec ses arches d’inspiration gothique qui mesurent plus de 100 mètres de haut, ce fut la première démesure de la ville, le reste suivra très rapidement.

Enfin, Londres, qui n’a cessé de renaître de ses cendres (la peste noire, le grand incendie et enfin, le terrible Blitz infligé par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale). Comment est-elle devenue la première mégapole  du monde ? Pourquoi s’est-elle spécialisée dans la finance ? Vous saurez tout !

Ruez-vous sur le site d’Arte pour voir ces émissions en Replay.

C’est simple, instructif et passionnant !

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :