Dimanche soir, bonjour cafard !

Je HAIS les dimanches soirs (autant que le Moyen-âge) !

En général ça me prend le dimanche, sur le coup des 18 heures et ça ne me lâche plus.

Pourtant, tout va bien !

Je viens de passer un week-end aux petits oignons, avec népoux et les 3 microbes.

Ça a l’air simple, mais c’est compliqué de passer un bon week-end ! Il faut trouver le parfait équilibre entre rigolades et engueulades, entre tâches ménagères et loisirs, entre activités pour chacun et activités pour tous, entre famille et amis, entre shopping et shopping.

Bref, ça peut vite devenir plus cauchemardesque que de dresser les plans de table d’un mariage princier.

Nous, on a réglé le problème une bonne fois pour toute : quoiqu’il arrive, on se marre (enfin surtout mon népoux, qui est capable de transformer n’importe quelle engueulade en sketch, et qui a le rire communicatif).

Donc forcément, la perspective de quitter ce nid douillet, pour aller bosser dans le stress, courir partout, gérer merde sur merde, rentrer tard, ne m’enchante pas. Le dimanche soir, je sais que, dès le lendemain matin, je vais démarrer une apnée qui va durer jusqu’au vendredi soir (même Jacques Mayol peut aller se rhabiller, Le Grand Bleu, c’est moi !).

Pour éviter le blues du dimanche soir, vous pensez bien que j’ai TOUT essayé ! J’ai avalé des litres de tisanes, pratiqué la méthode Coué (ça va bien se passer, ça va bien se passer, ça va bien se passer…), lu des bouquins sur la pleine conscience, sur la pensée positive, sur la méditation. J’ai même acheté un diffuseur d’huiles essentielles que je respirais à plein nez, c’est vous dire…

Non, la seule chose qui marche à peu près, c’est la soirée crêpes devant un bon film TV. Mais, attention, le choix du film est capital. Comédie, film d’action, policier, tout, du moment que ça bouge et que ça ne prenne pas la tête.

Autant vous dire, que Maigret ne fait pas du tout partie de ma sélection du dimanche soir.

Mais ça c’était avant

Est-ce l’âge ? La maturité ? Alzheimer ? Bref la vieillesse 😜 ! Mais depuis quelques mois, les dimanches soirs ne m’affectent plus ! Je suis même à deux doigts de péter le feu tellement la semaine qui arrive ne m’impressionne plus.

Et j’ai redécouvert Maigret !!!

Oui, je sais, je suis définitivement passée du côté de la force obscure … ou des maisons de retraite, c’est selon 😂.

Maigret et moi, c’est une longue histoire.

Quand j’étais petite, j’étais très souvent chez mes grand-parents et je me suis mangée pas mal d’épisodes avec Jean Richard dont certains en noir et blanc. Je me suis habituée à cet univers monochrome, lent, laborieux, mettant en scène la bourgeoisie naphtalinée ou les classes populaires des trente glorieuses.

Surtout, mon grand-père avait le même chapeau que Maigret, les mêmes favoris et la même corpulence que Jean Richard. Je ne comprenais pas pourquoi des gens l’arrêtaient dans la rue pour lui parler du commissaire. Lui, ça le faisait rire « non, non, je vous assure, je ne suis pas Jean Richard ».

Mais, ce que je trouvais charmant à 8 ans, je l’ai vite trouvé barbant dix ans plus tard. L’adaptation avec Bruno Cremer ne fleurait plus du tout le parfum de mon enfance. J’ai donc rangé cette série dans le catalogue «série de vieux, par des vieux et pour des vieux».

Et voilà que Mister Bean s’y colle !

Mister Bean en Maigret, faut vraiment être chargé pour y penser !

Qui peut imaginer Rowan Atkinson, spécialisé dans les personnages survoltés, maladroits, excentriques, gagesques, jouant Maigret, un commissaire bourru, économe de paroles et de gestes ? Hein ? A part une équipe de production totalement cocaïnée, je ne vois pas !

J’ai regardé et je l’avoue, j’adore ! Rowan s’en sort très bien et surtout, l’adaptation se déroule dans la France d’après-guerre. Et on sent que les Anglais se sont régalés à reproduire cette époque. Tout les détails sont dingues, les commerces, les rues, les affiches publicitaires ou de spectacle (gros succès de Lola Montes 😜même si le film a été un échec 😢), les cabarets, les fermes, les journaux, les fringues, le mobilier…

Je me suis régalée à le regarder.

Finalement, le Maigret British, c’est exactement ce qu’il me faut pour finir le week-end !

Le dernier épisode est disponible en Replay sur le site FTV.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :