MR BROWN d’Agatha Christie

Népoux et moi avons du être anglais dans une vie antérieure

On aime TOUT de l’Angleterre ! Ses fish and chips, son extravagance, son Teatime, sa Reine, son flegme, ses bus, ses taxis, son humour et même son climat !

On est fans de Mister Bean, on ne jure que par l’époque victorienne (côté nantis, forcément), on boit plus de thé qu’un Anglais et quand ils ont décidé de dire bye à l’Europe, je crois qu’on a été plus malheureux qu’eux.

Le simple fait d’évoquer Londres me fait rentrer en transe et mon rêve est d’avoir une petite maison dans le Devon. Vous savez, la petite maison de Kate Winslet dans le film The Holiday, avec Cameron Diaz et Jude Law.

Pourquoi le Devon et pas une autre région ? C’est la campagne anglaise typique, il y a aussi des plages magnifiques, c’est de là que vient Agatha Christie et puis je trouve que ça claque d’avoir une petite maison dans le Devon.

Évidemment, on adore la littérature anglaise et je ne peux pas ne pas parler d’Agatha Christie !

Elle m’a filé mes premiers cauchemars !

J’avais 8 ans, j’étais en vacances avec mes grands-parents en Normandie, dans une maison qui ferait le bonheur d’un VRP en alarmes Securitas tellement elle était accessible. Sans volets, des portes entièrement vitrées que mon grand-père oubliait de fermer un soir sur deux, des longs couloirs sombres, et ma chambre qui était à des kilomètres de la leur et surtout la première exposée en cas d’intrusion. En plus, tout grinçait dans cette baraque, un vrai bonheur ! Ils ne l’ont jamais su, mais, tous les soirs à l’heure du coucher, je commençais à entrer en panique et retardais au maximum le moment d’éteindre la lumière. Donc, je lisais (oui, il n’y avait ni télévision, ni eau chaude, les W.C étaient à l’extérieur et on se lavait dans une bassine, mais qu’est-ce que c’était bien !). J’avais une prédilection pour les romans policiers (ben oui, autant aller jusqu’au bout et se faire de bonnes petites frayeurs 😱) et leur bibliothèque regorgeait de livres de la reine du crime.

C’est ainsi que j’ai découvert Mr Brown d’Agatha Christie.

Gros vent de fraîcheur pour Agatha

Dans ce livre, point d’Hercule Poirot ou de Miss Marple, mais les Beresford, Tommy et Tuppence.

Ils ont 20 ans, l’audace de la jeunesse, de la folie à revendre (surtout elle), rien à perdre et la chance des débutants.

C’est la fin de la première guerre mondiale. Tuppence, jeune fille dynamique a fait ce qu’elle a pu dans un hôpital militaire pendant que Tommy, jeune homme plus réservé, s’est engagé dans l’armée. L’armistice les renvoie à la vie civile. Démobilisés, désœuvrés et surtout à court d’argent, ils vont se lancer dans une incroyable aventure, qui fera d’eux des détectives amateurs hors pair.

Agatha m’évoque immédiatement un univers feutré et délicieusement désuet, la vieille noblesse anglaise et des personnages matures (façon bien élevée de désigner des vieux).

Ici, c’est tout le contraire ! On frôle la modernité !

La galerie de protagonistes est très variée et englobe toutes les catégories sociales, l’histoire est riche, le suspense est haletant, nos deux héros impriment un rythme trépidant et, cherry on the cake, cette râclure de Mr Brown est aussi cruel qu’inquiétant.

J’adore tellement cette histoire que je la relis tous les 7 ou 8 ans.

D’ailleurs, rien que d’en parler, je pense que je vais m’y plonger ce soir !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :